Institut des Hautes Etudes de l'Amérique latine
Centre de recherche et de documentation sur les Amériques

Ochy Curiel, "Feminismo descolonial de Abya Yala: genealogías, conceptualizaciones y apuestas políticas"

Jeudi 15 juin 2023, 17h-21h

Amphithéâtre 150

Campus Condorcet

Palce du Front Populaire

Métro L.12, arrêt Front Populaire

Sortie n°2, Waldeck Rochet

 

Dans le cadre de l'École d'été Sorbonne Alliance, "Études décoloniales d'Amérique latine et des Caraïbes : Apports, limites et débats", le CREDA UMR 7227 (Université Sorbonne Nouvelle) et l'ISJPS UMR 8103 (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne) invitent Ochy Curiel, afrodominicaine residant en Colombie, féministe décoloniale, docteure en anthropologie, Unviersidad Nacional de Colombia pour une conférence dédiée au, "Feminismo descolonial de Abya Yala: genealogías, conceptualizaciones y apuestas políticas".

 

La conférence sera précédée d'une représentation de théatre ethnographique avec Marylise Aub, María-José Bicenty, Marion Deshayes et des participant·es de l’atelier régulier : Ochy, diarios de campo

 

Cette performance théâtrale est axée sur les journaux de terrain d’OCHY CURIEL figurant dans son livre, Un Golpe de Estado : la Sentencia 168-13. Nous en présentons des extraits dans un jeu bilingue franco-espagnol. Interprétés par les actrices/acteurs de l’Atelier Théâtre Éthnographique, ces récits relatent l’expérience de terrain qu’a vécu Ochy en tant que chercheuse et militante.

 

De son ethnographie en République Dominicaine concernant les persécutions racistes envers les Haïtien·nes qui y vivent elle a rapporté de nombreux témoignages et ses réflexions de femme engagée.

 

 

 

 

THÉÂTRE ETHNOGRAPHIQUE

Ce que nous appelons « théâtre ethnographique » a été imaginé par des anthropologues-ethnologues de l’Institut des Hautes Études d’Amérique Latine dans une perspective de recherche à but heuristique.

 

Nous explorons la théâtralité de notre travail de terrain tel qu’il est conduit usuellement en sciences sociales, et par extension, nous questionnons notre rapport aux altérités et la façon dont elles s’expriment dans un langage théâtral.

 

Cette recherche est conduite par des étudiants et des chercheurs d’origines culturelles diverses, telles que la Colombie, le Mexique, le Brésil, la République Dominicaine, mais aussi la Chine, la Perse, la Guinée ou le Maroc, et bien sûr la France. Notre groupe est issu d’un atelier régulier se déroulant dans le cadre des activités artistiques d’IHEAL et de Sorbonne-Nouvelle.