Les déterminants géographiques des trappes à pauvreté

Projet innovant Paris 3
Les déterminants géographiques des trappes à pauvreté

 

Porté par Vera Chiodi, maîtresse de conférences en économie à l'IHEAL, le projet de recherche intitulé « Les déterminants géographiques des trappes à pauvreté en Amérique Latine : une analyse comparative entre le Mexique, le Brésil, l’Argentine et la Colombie » a été retenu par l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 parmi ses projets innovants de l'année 2017 et fera l'objet d'une subvention de la part de la Commission de la Recherche. Ce projet réunit des jeunes chercheurs qui tentent de rendre compte d’une question théorique complexe à travers des cas d’étude en Amérique Latine, en utilisant des données d’enquêtes de terrain, tout en enrichissant leurs regards des discussions conceptuelles menées au niveau de chaque discipline. 

L’objectif de ce projet mixte, d’origine quantitative, en économie et géographie, est de cartographier les variables socio-économiques et les réseaux sociaux dans quatre pays d’Amérique latine et montrer l’influence de l’espace sur les trajectoires individuelles et sociales d’ordre économique de certains groupes de population. Le but étant d’étudier dans quelle mesure des déterminants géographiques influent sur les dynamiques des trappes à pauvreté. Si les trappes à pauvreté désignent des potentielles indivisibilités monétaires, existe-t-il en même temps, des indivisibilités spatiales ?

Contact : vera.chiodi@sorbonne-nouvelle.fr