Institut des Hautes Etudes de l'Amérique latine
Centre de recherche et de documentation sur les Amériques

MARTINET Gilles

Doctorant
mots clés pays: 
Argentine
discipline(s): 
Géographie
Biographie: 

Je suis arrivé à l’IHEAL en 2014, pour réaliser mon Master 2 dont le mémoire de recherche, sous la direction de Sébastien Velut, est intitulé « Conquérir la Ciudad Vieja. L’appropriation du centre historique de Montevideo par ses nouveaux habitants, au cours de la phase initiale d’un processus de gentrification ». Ce fut une décision commune avec Sébastien Velut, devenu mon directeur de thèse, de franchir le Rio de la Plata et de travailler sur les mêmes questions d’appropriation, dans des espaces bien différents. 

Sujet de la thèse :

Demeurer au centre? Marché immobilier, représentations spatiales et stratégies résidentielles des classes moyennes occupant les quartiers péri-centraux de la ville de Buenos Aires (Argentine)

Description des recherches doctorales :

Mes recherches portent sur les espaces résidentiels des classes moyennes dans le péricentre de la ville de Buenos Aires, sur leurs transformations morphologiques et sur les régimes d’appropriation de l’espace qu’y déploient leurs habitant·e·s. L’étude des trajectoires et stratégies résidentielles de leurs habitant·e·s, mais aussi l’analyse de leurs pratiques spatiales quotidiennes et de leurs imaginaires urbains, m’amènent à considérer les formes de spatialité spécifiques de ces quartiers. Ma thèse se propose également, à partir de l’étude de terrain de ce cas spécifique, de documenter plus avant les relations entre les transformations matérielles de l’espace urbain d’une part et d’autre part les évolutions de
l’imaginaire spatial. Je mobilise des outils méthodologiques et théoriques issus de différentes disciplines, de la géographie quantitative à l’anthropologie ; toutefois, mon travail se situe essentiellement dans les courants de la géographie sociale et culturelle et de la radical geography. Mes terrains sont localisés au Nord-Ouest de Buenos Aires, dans les quartiers de Villa del Parque et de Villa Urquiza.

Mots clefs : appropriation, habiter, production urbaine, marché immobilier, pratiques et représentations

Publications scientifiques :

« Descolonizar la producción de conocimiento sobre espacios latinoamericanos desde Europa: límites críticos y aprendizajes desde la experiencia interdisciplinaria del GRECAL« , avec Chloé Nicolas Artero, Florian Opillard et Claudio Pulgar Pinaud, Journal of Latin American Geography, Volume 17, Number 1, 2018, pp. 257-266.

« El Bajo de la Ciudad Vieja de Montevideo. L’art au service de la promotion immobilière« , Géographie et cultures, 97 | 2016, 89-112.

Dans les médias :

« Bolsonaro, héraut de toutes les violences de la société brésilienne« , avec Flores Giorgini, Natasha Belfort Palmeira et Nicolas Fayette, Regards, 26 octobre 2018

« Retour du FMI en Argentine : une violente sensation de déjà-vu », avec Elsa Broclain, Raphaël Porcherot et Sylvain Pablo Rotelli, Regards, 15 juin 2018

« Argentine : l’imposture économique du président Macri », avec Elsa Broclain, Lucía Belloro et Sylvain Pablo Rotelli, Regards, 31 mars 2018

« Buenos Aires : des violences policières contre la liberté d’expression« , avec Elsa Broclain, Lucía Belloro et Sylvain Pablo Rotelli, Libération, 21 décembre 2017