Institut des Hautes Etudes de l'Amérique latine
Centre de recherche et de documentation sur les Amériques

Retratos IHEAL - Rosalyn Sharp

Rosalyn nous vient tout droit de l’autre côté de la manche : le pays du thé, du fish and chips et d’Elisabeth ! Elle quitte son Londres natal en 2010 pour le nord-ouest de l’Angleterre, Lancaster, où elle obtient, après quatre ans, sa licence de Lettres et Langues Etrangères Français/Espagnol. En 2013, alors qu’elle étudie dans cette même licence, elle décide de faire un échange dans le sud-ouest de la France en tant qu’assistante de langue anglaise.

Pendant ses études elle prend quelques cours sur l’Amérique latine alors même que sa formation met l’accent sur les études européennes. « Ma mère est espagnole et je suppose que c’est pour cette raison que je me suis très vite passionnée pour la langue et les régions hispanophones ». Ces cours lui offrent une ouverture sur le monde et bientôt Rosalyn devient curieuse d’approfondir le lien entre la région latino-américaine et le Royaume-Uni à travers l’étude des relations internationales entre ces deux pôles géographiques. Elle pense tout d’abord à un Master spécialisé sur ces questions à Londres puis l’un de ses proches lui recommande l’IHEAL. Après une année sabbatique elle se lance enfin et postule pour venir poursuivre ses études en France. Son dossier est accepté et en 2015 direction la capitale française. En master 1 elle se spécialise en sociologie et travaille sur un mémoire qui a pour intitulé : « Les catholiques latino-américains à Paris ». Elle choisit de poursuivre sur un M2 professionnel. En mai prochain, elle réalisera un stage à l’Institut de recherche de l’Agriculture et de l’Environnement, dans le département des relations internationales, pour consolider les liens entre le Royaume-Uni et l’Amérique latine au sein de la structure. Une thématique de travail d’autant plus intéressante dans le contexte du Brexit, nous confie-elle.

« Les cours des professeurs invités sont un vrai point fort de l’Institut, ils ciblent des thématiques très précises souvent tirées de la spécialisation doctorale du professeur qui nous transmet dès lors un savoir approfondi tout en nous ouvrant à une vision du monde et de l’enseignement du pays dont ils sont originaires ». « Ces deux années m’ont également permis d’améliorer mon espagnol car je rencontre des hispanophones à l’Institut venant de divers pays latino-américains ».

En parallèle de ses études Rosalyn travaille également à distance en tant que traductrice français/anglais/espagnol pour des cours en ligne.

 

Retrouvez les autres profils de l'IHEAL!

 

Publié en mars 2017