Institut des Hautes Etudes de l'Amérique latine
Centre de recherche et de documentation sur les Amériques

QUOI DE NEUF À L’IHEAL-CREDA : VIE INSTITUTIONNELLE ET SCIENTIFIQUE

 

 

The Nordic Institute of Latin American Studies

Inauguration du NILAS à l'Université de Stockholm

 

 

 

 

Le mercredi 4 mars 2020, l’Université de Stockholm organise dans ses locaux l’inauguration du Nordic Institute of Latin American Studies (NILAS). Homologue de l’IHEAL en Suède, cet Institut concrétise après 50 années de travail l’établissement d’un espace de dialogue et de coopération scientifique entre les quatre pays nordiques du Danemark, de la Finlande, la Norvège et la Suède autour de la recherche en sciences sociales sur la région d’Amérique latine et des Caraïbes (ALC).

 

À 18h ce mercredi, plusieurs ambassadeurs latino-américains en Suède, des représentants des ambassades finlandaise et espagnole ainsi que des représentants des ministères des affaires étrangères suédois et danois assistent à l’aboutissement d’un projet poursuivi depuis 1951 et la fondation, à cette date, de l’Institut iberoaméricain en 1951 à l’École Économique de Stockholm.

 

Néanmoins ce n’est qu’à partir des années 1970 et dès l'instant où le Nordic Committee on Latin-American Research s'indépendantise et devient une association appelée le Stockholm Institute of Latin American Studies (LAIS), qu’une plus grande coopération avec l’Université de Stockholm s'opère. En 1977 l’incorporation du LAIS à l’université de Stockholm devient officielle, mais ce n’est que par la suite, en poursuivant l'un des objectifs principaux de la volonté de construire un espace de coopération, à savoir promouvoir véritablement un travail de coopération entre ces quatre pays, que le LAIS devient l’actuel Nordic Institute of Latin American Studies (NILAS).

 

La construction, opérée sur le très long terme, de cet espace de dialogue a eu pour conséquence l’établissement de ponts non seulement entre les chercheurs et les institutions de recherche du Danemark, de la Finlande, de la Norvège et de Suède mais aussi et surtout avec ces acteurs des pays latino-américains. Or, la proposition poursuivie aujourd’hui par les membres du NILAS est celle d’aboutir à l'implantation de nouveaux modèles de coopération universitaire et scientifique entre ces pays et avec l'Amérique latine, pour profiter des avantages que chacun peut apporter afin de créer des synergies et ainsi contribuer à soutenir la recherche, les enseignements et les mobilités en lien avec l’ALC.

 

Le 6 mars dernier, Andrés Rivarola Puntigliano, actuel directeur du NILAS à Stockholm a successivement rappelé ces différents faits et objectifs avant de donner la parole aux cinq membres du conseil de direction de l’Institut, à savoir Ken Benson, professeur de littérature espagnole et d’histoire, doyen à la faculté des humanités de Stokcholm, Maria Clara Medina de l’université de Gothenburg, Jussi Pakkasvirta de l’université d’Helsinki, Georg Wink de l’université de Copenhague et Benedicte Bull, directrice du conseil et professeur au Centre pour le Développement et l’Environnement à l’Université d’Oslo. Cette dernière a notamment insisté sur le fait que « maintenant nous avons ce qu’il faut pour rendre ce rêve vieux de 50 ans possible » avant de rappeler le lancement récent du master Latin America in a Global World - Le master LAGLOBE.

 

En effet, hébergé par le consortium des trois universités de Stokholmde Salamanque et de la Sorbonne Nouvelle, ce master conjoint européen illustre parfaitement, de volonté partagée par le NILAS, l'IHEAL et l'Instituto de ieroamérica de contribuer à la construction de plateformes de collaboration en termes de recherche et d'enseignements en sciences sociales à l'echelle européene et avec l'ALC afin de soutenir la recherche sur cette région du monde. 


© IHEAL-CREDA 2020 - Publié le 31 mars 2020 - La Lettre de l'IHEAL-CREDA n°40, avril 2020.