Le stage à l'IHEAL

Le stage a pour objectif de permettre à un.e étudiant.e de mettre en pratique les outils théoriques et méthodologiques acquis au cours de sa formation, d'identifier ses compétences et de conforter son objectif professionnel. Le stage a ainsi pour but de le préparer à l'entrée dans la vie active notamment par une meilleure connaissance du monde professionnel et des activités professionnelles qui s'y conduisent. Un stage n'est pas un emploi, il ne peut en aucun cas servir à remplacer un personnel absent ou à exécuter des tâches productives normalement dévolues à un salarié.

Le stagiaire garde son statut d'étudiant.e tout au long du stage, il est en formation. Son apprentissage dans le milieu professionnel est encadré
• par un tuteur pédagogique
• par un maître de stage dans l'organisme d'accueil

 

L’IHEAL encourage les étudiant.e.s à effectuer un ou plusieurs stages durant leur parcours universitaire en France ou à l’étranger en respectant les contraintes propres à chaque formation :
• En DELA et Master 1, nous invitons les étudiant.e.s à faire un stage de préférence en Amérique latine une fois les cours et examens du second semestre terminés. Toutefois, les étudiant.e.s devant se présenter aux sessions de rattrapage ne seront pas autorisés à effectuer un stage.
• En Master 2 Recherche, les étudiant.e.s peuvent effectuer un stage en lien avec leurs travaux de recherche. Ce stage comptera alors dans la validation du bloc "stage et terrain de recherche" (M2 semestre 2)
• En Master 2 Professionnel un stage d'une durée minimum de 3 mois (équivalent temps plein - 35h par semaine) et maximum de 6 mois est obligatoire au deuxième semestre. Il constitue une UE à part entière, est sanctionné par une validation d'acquis et attribue des ECTS.

Attention, depuis la parution du décret n°2014-1420 en novembre 2014, tout stage doit être adossé à un volume minimum de 200 heures d'enseignements dans l'année en cours. En conséquence, les étudiants qui effectueraient un redoublement ne pourront pas effectuer de stage.

 

Quelque soit la formation préparée, le contenu du stage devra préalablement être validé par l'enseignant référent ou par un responsable de diplôme. Un étudiant qui présenterait une convention à son tuteur pédagogique pour obtenir sa signature alors qu'il ne l'a pas sollicité pour valider les missions confiées ne sera pas autorisé à effectuer le stage.

Le stage exige une convention entre l'Université et un organisme d'accueil. Aucun stage ne peut débuter sans l'accord de l'IHEAL.

 

La durée du stage effectué par un même stagiaire dans un même organisme d’accueil ne peut excéder six mois à temps complet par année d’enseignement (924h). La durée du stage se calcule en temps de présence effective du stagiaire dans l’organisme d’accueil. Les bornes de l'année universitaire étant fixées au 31 août, le stage ne peut pas aller au-delà de cette date. Un stage "à cheval" sur deux années universitaires devra faire l'objet de deux conventions distinctes séparées par un délai de carence égale au tiers de la durée couverte par la première convention. Il sera en outre conditionné par votre inscription administrative pour la seconde année universitaire concernée (se renseigner auprès du bureau des stages de l'IHEAL pour plus de détails).

 

Une gratification est due de date à date et s'applique y compris pour un stage à temps partiel (dès 45 jours travaillés soit + de 308h, de façon continue ou pas) pour la quasi totalité des stages se déroulant sur le territoire français (3,75 euros nets/heure).

Pour financer votre stage à l'étranger vous pouvez déposer un dossier de demande d'aides à la mobilité de l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3.