Institut des Hautes Etudes de l'Amérique latine
Centre de recherche et de documentation sur les Amériques

Les professeur.e.s invité.e.s à l'IHEAL

 

Professeur-es invité-es

Premier semestre 2020-2021

 

Notre institut accueille chaque année des professeur.e.s invité.e.s venu.e.s des quatre coins du monde. Pour le premier semestre de l'année 2020-2021, nous aurons le plaisir de recevoir, Silvina Carrizo, Livio Sansone, Marta S. Santos et Brenda Yepez. Issu.e.s de domaines d’expertise variés, ils interviennent auprès des étudiants afin de leur apporter une vision inter-régionale des problématiques latino-américaines actuelles. Voici leurs portraits et le détail de leurs interventions au sein de l’Institut.

 


En raison du contexte sanitaire imposé par la crise sanitaire du Covid-19, la venue des professeur∙es invité∙es a été perturbée entre 2020 et 2021.

Les séjours de Livio Sansone et Martha Santos (S1) comme de Martin Grandes et Miriam Grossi (S2) sont reportés à l'année 2021-2022.

Livio Sansone (anthropologue) dispensera néanmoins trois conférences inédites au premier semestre dans le cadre du cours d'Introduction à l'anthropologie américaniste.

Brenda Yepes assurera des cours au premier et au second semestre. Dans le cadre du bloc des professeur.es invité.es, Emmanuelle Ricaud-Oneto, chargée de cours à l'IHEAL, dispensera au premier semestre le cours Anthropologie de l'alimentation en Amérique latine.

Silvina Carrizo sera accueillie à l'IHEAL au second semestre, ainsi qu'Ernesto Bohoslavsky et Lucas Martin.


 

 Silvina Carrizo a une formation d’architecte de l'Universidad Nacional de La Plata (UNLP, Argentine). Elle est également titulaire d’un Master et d’un doctorat en géographie, aménagement du territoire et urbanisme de l’Université Sorbonne Nouvelle. En 2004, grâce à une bourse externe du Consejo Nacional de Investigaciones Científicas y Técnicas (CONICET), elle intègre le Centre de recherche et de documentation sur les Amériques (CREDA- CNRS) et devient attachée temporaire de recherche et d’enseignement en géographie à l’Institut des hautes études de l’Amérique latine (IHEAL). En tant que chercheuse indépendante du CONICET, elle rejoint ensuite le Centre de recherches urbaines et territoriales (CIUT) de l’UNLP. Depuis 2006, elle est en charge de la TEAM, le Centre d’étude sur le territoire, l’énergie et l’environnement de l’Université nationale du nord-est de la province de Buenos Aires (UNNOBA), où elle dirige le Master en énergies renouvelables et développement durable. Dans le cadre de coopérations avec des universitaires français, elle a réalisé des séjours de recherche postdoctorale et travaille sur les problématiques extractivistes, de transition énergétique et de construction territoriale.

Au premier semestre, à l'IHEAL Silvina Carrizo donnera les cours de Réseaux et intégrations énergétiques ; Villes durables.

 

 Livio Sansone est docteur de l’Université d’Amsterdam (1992). Résidant au Brésil depuis 1992, il est professeur titulaire d’anthropologie à l’Universidade Federal da Bahia (UFBA). Il dirige le Factory of Ideas Program – un cours avancé de portée internationale consacré aux Études africaines et ethniques – et coordonne le Digital Museum of African and Afro-Brazilian Heritage. Ses nombreuses publications portent sur des thématiques variées telles que celles de la culture des jeunes ; l’ethnicité ; les inégalités ; la circulation internationale des idées de race et d’antiracisme ; les liens entre anthropologie et colonialisme ou la globalisation.  Et ce à partir de terrains de recherche au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, au Surinam, au Brésil, en Italie et, plus récemment, au Cap-Vert, Sénégal, Mozambique et Guinée Bissau. Parmi ses principaux ouvrages, il a publié en 2003 Blackness Without Ethnicity. Creating Race in Brazil (Palgrave, New York). D’autres publications plus récentes en anglais sont disponibles sur la revue en ligne, Vibrant.

À l'IHEAL, Livio Sansone dispensera, à distance, le cours The Making of Race in Latin America and Africa (cours dispensé à distance).

 

 Marta S. Santos est enseignante-chercheuse en histoire du Brésil et d’Amérique latine à l’Université d’Akron (Ohio, États-Unis). Elle est l’auteure du livre Cleansing Honor with Blood: Masculinity, Violence, and Power in the Backlands of Northeast Brazil, 1845-1889  (Stanford University Press, 2012), ainsi que de divers articles sur le genre, la violence, le patriarcat et la maternité des esclaves dans l’État de Ceará dans le nord-est brésilien au XIXème siècle. En 2013 et 2014, elle a été chercheuse-invitée au Centre d’études de l’Amérique latine David Rockfeller de l’Université d’Harvard. Ses travaux de recherche ont été accueillis par le National Endowement for the Humanities (États-Unis), ainsi que par la Fondation Harry Frank Guggenheim. En 2015 et 2016, en tant que chercheuse invitée, elle intervient dans des conférences internationales du réseau de recherche “Mothering Slaves: Comparative Perspectives on Motherhood, Childlessness and the Care of Children in Atlantic Slave Societies” des universités de Reading (Royaume-Uni) et de São Paulo (Brésil). Elle mène actuellement un projet de recherche sur la maternité, le travail et la reproduction esclave dans le nord-est brésilien dans la seconde moitié du XIXème siècle, ainsi que, dans le cadre d’un cursus d’histoire, une réflexion méthodologique sur les processus d’enseignement et d’apprentissage de l’histoire à partir de la pratique de la danse.

Elle assurera à l'IHEAL les cours Salsa, history in motion ; History of Women, Masculinities and Machismo in Latin America.

 

 Brenda Yepez est Socio-démographe. Issue de l’Universidad Central de Venezuela en 1999, elle y est devenue professeure associée en 2011. Au cours du deuxième semestre de 2012, elle a effectué un séjour post doctoral à l’IHEAL - Université Sorbonne Nouvelle. En 2015 elle est élue membre du Conseil directif de l’Asociación Latinoamericana de Población (ALAP). Elle a obtenu le Prix Scientifique «Fernand Braudel» et l’Ordre «José María Vargas». Elle est également membre fondatrice du réseau d’estimations et projections démographiques latino-américain. Brenda Yepez a été professeure et conférencière invitée par diverses universités internationales. Elle a également été consultante pour le Fonds des Nations Unies pour la population. Ses derniers travaux portent notamment sur: la formation des ménages et les arrangements familiaux, les estimations futures des ménages et logements, la relation population-logement, l’accessibilité des données socio-démographiques en Amérique latine et les mobilités humaines transnationales. Elle a récemment publié, Accessibilité aux données démographiques dans les pays Ibéro-américains, Collection du GRECUN, Vol. VI. Université Paris Nanterre, 2020 et Le pull and push de la migration vénézuélienne, Editions L'Harmattan. Recherches Amériques latines, 2019. Ses futures recherches seront basées sur le Big data et la mobilité humaine.

Au premier semestre, elle assurera le cours, Migracione, cambios y arreglos familiares en Venezuela.

 

Retrouvez ici les profils des professeur.e.s invité.e.s au second semestre


IHEAL-CREDA 2020 - Publié le 10 juillet 2020 - La Lettre de l'IHEAL-CREDA n°43/44/45, juil./août/sept. 2020