Institut des Hautes Etudes de l'Amérique latine
Centre de recherche et de documentation sur les Amériques

Le « processus de changement » en Bolivie

Auteur(s): 
Laurent Lacroix et Claude Le Gouill

 

En 2005, les principales organisations sociales boliviennes portaient Evo Morales au pouvoir par les urnes, après plusieurs années demobilisation contre les politiques dites « néo- libérales ». Cette élection marquait alors un tournant dans ce pays considéré comme le plus pauvre et le plus « autochtone » d’Amérique du Sud, ouvrant la voie à une plus grande souveraineté nationale sur le territoire et à de nouvelles perspectives sociales et économiques pour ses habitants. Qu’en est-il aujourd’hui ?

En s’appuyant sur plus de dix années de recherche en Bolivie, les sociologues Laurent Lacroix et Claude Le Gouill retracent le contexte de l’arrivée au pouvoir d’Evo Morales et analysent les principales politiques gouvernementales, les tensions sociales qui ont accompagné la construction de l’État « plurinational », ainsi que la nouvelle place du pays à l’international dans le contexte de ce qui a été nommé le « virage à gauche » de l’Amérique du Sud.

 

Laurent Lacroix est docteur en sociologie. Ses dernières recherches portent principalement sur l’État plurinational en Bolivie et en Équateur et sur les droits des peuples autochtones en Amérique latine.

Claude Le Gouill est docteur en sociologie, chercheur associé au CREDA. Ses recherches portent sur les communautés andines et les conflits environnementaux en Bolivie et sur le continent américain.

 

Sommaire

 

Introduction

Partie 1 – Les principales caractéristiques et actions du gouvernement d'Evo Morales

1. Emergence et développement du Movimiento al Socialismo (MAS)
2. Le retour de l'État
3. Les priorités de développement économique
4. Politiques sociales
5. Réformes des forces de l'ordre
Conclusion

Partie 2 – (Re)positionnements dans l'espace régional latino-américain et sur la scène internationale

1. Distanciation avec la Communauté Andine des Nations en processus de délitement
2. Une intensification des relations avec les pays du Mercosur
3. Un contentieux historique difficile à dépasser avec le Chili
4. La voie vénézuélienne chaviste
5. Positionnements à l'international et relations extrarégionales
Conclusion

Partie 3 – Nouveaux enjeux, nouvelles tensions

1. Un nouveau paradigme constitutionnel
2. Le gouvernement d'Evo Morales et les mouvements sociaux
3. Les ressources naturelles, le talon d'Achille ?
4. Restructuration et diversification de l’opposition politique
Conclusion

Conclusion générale

Bibliographie

Annexes

 

Le « processus de changement » en Bolivie. La politique du gouvernement d'Evo Morales (2005-2018)

Laurent Lacroix et Claude Le Gouill

Éditions de l'IHEAL

Paris 2019

 


© IHEAL-CREDA 2019 - Publié le 1er mars 2019 - La Lettre de l'IHEAL-CREDA n° 27, mars 2019.