Institut des Hautes Etudes de l'Amérique latine
Centre de recherche et de documentation sur les Amériques

Mouvements féminins et parti communiste au Brésil (1945-1961)

Auteur(s): 
Valentine Mercier

Valentine Mercier, Mouvements féminins et Parti communiste au Brésil (1945-1961), Paris, aux éditions de l'IHEAL. Le 24 septembre 2020. Préface de Maud Chirio.

 

Le livre

Les femmes brésiliennes ont obtenu le droit de vote dès 1932, mais leur accession à une citoyenneté pleine et entière, leur affirmation dans l’espace politique et la conquête de droits équivalents à ceux des hommes ont été nettement plus tar- dives dans le xxe siècle. Sur la base de nombreuses archives et d’entretiens menés sur le terrain, ce livre retrace l’histoire d’une génération de militantes qui, entre le lendemain de la Seconde Guerre mondiale et le début des années 1960, s’engagèrent au sein du Parti communiste brésilien afin de faire valoir la cause des femmes. Si aucune avancée signi- ficative ne caractérise cette quinzaine d’années sur le plan légal ou juridique, cette séquence n’en constitue pas moins un moment matriciel dans l’histoire du féminisme brésilien et dans le processus au long cours de politisation de femmes désireuses de s’émanciper des assignations – celle de mère en particulier – auxquelles les renvoyait la société.

 

Sur l'auteure

Après un séjour en Argentine en 2008-2009, puis au Brésil pendant sa licence d’histoire, Valentine Mercier intègre le master recherche de l’Institut des hautes études de l’Amérique latine, dont cette publication est le résultat. Titulaire du Capes d’histoire-géographie, elle prépare actuellement une thèse sur les premières femmes psychiatres brésiliennes à l’université Lumière Lyon 2 et au laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (Larhra CNRS UMR 5190).

 

Informations pratiques

  • Pour les professionnels, FMSH Diffusion 18 rue Robert Schumann | 94220 Charenton-le-Pont - Commande / facturation

© IHEAL-CREDA 2020 - Publié le 25 septembre 2020 - La Lettre de l'IHEAL-CREDA n°46, octobre 2020.